Rechercher
  • Hélène Macaire

Cassez vos moteurs erronés pour activer votre libido professionnelle.

Dernière mise à jour : 28 sept. 2020

Pour activer votre libido professionnelle, vous allez devoir vous débarrasser de vos fausses motivations.

Vous êtes attaché à vos moteurs erronés en matière de business car vous avez l’impression qu’ils vous donnent de l’énergie et font partie de vous mais en réalité et à long terme… ils vous en prennent et vous limitent dans l’expression de votre génie car ils sont basés sur votre faux self. Sur des croyances limitantes…Bref, sur de gros bullshits personnels !

Vous débarrasser de vos moteurs erronés = Traverser dans un premier temps une zone de turbulence identitaire liée à la destruction de votre moi de surface.

Et surtout…

Vous débarrasser de vos moteurs erronés = Faire place nette pour exprimer ce qui vous fait réellement vibrer.

Pendant des années, j’ai carburé sur un moteur erroné professionnellement car basé sur la croyance limitante suivante : « je dois absolument être correcte, être une bonne personne, pour ne pas être rejetée ». Je n’avais bien évidemment pas conscience de ce mécanisme cognitif, au contenu du reste particulièrement flou, et qui faisait que :

  • ·Je dépensais une énergie folle dans la gestion d’une tension entre mon envie de créer mon propre paradigme de coaching, d’innover et le fait de briser la norme…et donc de ne plus être correcte par rapport aux normes telles que je les avais intériorisées.

  • Toute ma façon d’accompagner était imbibée d’une posture de sauveur et d’activiste… qui je croyais donnait un sens à mon travail, mais en réalité ne me procurait aucun plaisir car je faisais cela… pour ne surtout pas être une mauvaise personne. Je fuyais ce que je croyais être mon monstre froid égoïste et sans cœur.

  • Ma motivation et ma créativité professionnelles étaient erratiques. Je passais par des phases hautes où j’avais l’impression de me réaliser et de phases basses où je retombais dans des questionnements existentiels sur le sens de mon activité. Même si en apparence je cochais les cases du professionnel accompli.

Vos moteurs erronés vous sont singuliers, car construits à partir de votre propre carte mentale. « Je dois rendre les gens compétents et montrer que je suis compétente pour avoir de la valeur et ne pas vivre dans un monde pourri qui me déplait », « Pour être un professionnel crédible, je dois faire preuve de sérieux et non pas me lancer dans cette activité ridicule avec ce style déjanté (même si j’en meurs d’envie). »

En plus, vous avez ces bullshits tellement incrustés dans la peau que vous croyez bien souvent que ces moteurs - exprimés de manière noble et jolie et non pas comme ce qu'ils sont vraiment à savoir de la peur brute - sont l'expression de votre mission de vie professionnelle (!).


Vous débarrasser de vos mécanismes bullshit, c’est activer durablement votre libido professionnelle. Vous arrêtez de jouer au bon professionnel pour être enfin vous-même, même si votre anormalité et la puissance qu'elle renferme vous terrifient.

Vous cessez de construire votre job à partir de votre faux self pour le bâtir sur votre moi des profondeurs, sur votre style personnel disruptif, vos préférences réelles et non celles que vous croyez socialement ou moralement valables. Vous créez votre œuvre d'art à partir de ce qui vous procure vraiment de la jouissance.


NB : les indicateurs que vous êtes dans vos moteurs erronés :

  • Vous avez la sensation de vous épuiser dans votre job, de « vider l’océan à la petite cuillère ».

  • Vous êtes dans une frustration ou une anxiété chronique de « bas grade ». Pas extrêmes mais présentes de manière lancinante.

  • Vous enchainez les cycles up & down en matière de motivation. Vous vous passionnez, puis vous vous emmerdez. Jusqu’à ce que vous rallumiez la flamme pour un temps.

  • Vous allez chercher les ressorts de votre motivation à l'extérieur : dans une nouvelle méthode à la mode, un nouvel outil...

  • Votre motivation professionnelle est basée sur une compulsion sécuritaire : vous avez peur de X (à compléter en fonction de votre cas particulier !) si vous ne faites pas ce que vous faites de la façon dont vous le faites actuellement.

  • Une grosse partie de votre satisfaction professionnelle est liée à la reconnaissance ou à la validation extérieure.

A l’inverse, quand vous êtes dans votre vrai moteur :

  • Vous êtes dans une énergie d’expansion durable car vous construisez votre univers singulier.

  • Vous avez de la libido, de l’amour pour ce que vous faites.

  • Vous êtes stable et en avez terminé avec les crises existentielles cycliques car vous êtes enfin dans la création de l’œuvre à laquelle vous aspirez depuis des années.

  • Vous savez que le contenu de votre œuvre est à l'intérieur de vous et que ce que vous avez à faire, c'est de lui laisser la place pour l'exprimer.

  • Vous cessez d’avoir peur. Ou en tout cas, vous avez appris à devenir plus grand que votre peur.

  • Votre œuvre vous excite et êtes prêt à la créer quand bien même vous seriez le seul humain sur la planète à la trouver géniale et à en être amoureux. Bref, vous êtes déterminé à faire tout ce qu’il faudra pour la faire advenir, et ce indépendamment des regards extérieurs.



114 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout