Rechercher
  • Hélène Macaire

Comment les normes intériorisées brident l'expression de votre Génie.

La norme est partout. Subtilement présente ou bruyamment visible.

Elle n’est en soi ni bonne ni mauvaise : elle correspond juste à une vision, à une pratique majoritaire. Elle donne une forme de routine, de stabilité et de sécurité à nos existences. Elle nous évite d’avoir à nous poser trop de questions.


Le problème de la norme quand on ne la voit pas ou qu’on ne la questionne pas ? Elle devient un plafond de verre entre vous et l’expression de votre Génie disruptif. Dont la principale caractéristique est justement d’être hors normes. Alien à l'existant.


Le Génie n’est pas la même chose que la créativité ou le talent. Le Génie est – en tout cas dans mon paradigme – une conjonction unique d’aptitudes, de talents (cognitifs, corporels, émotionnels, kinesthésiques), de questions existentielles obsessionnelles et de convictions dingues, de mécanismes créatifs et de libido. Le Génie est ce qui vous permet de créer du nouveau à partir de vous. De mettre au monde – que ce soit sous une forme matérielle ou immatérielle – une création qui n’existe pas et qui va tout à la fois insuffler du nouveau dans le champ de conscience, le rendre plus puissant et faire craqueler des paradigmes en vigueur.


Une partie de votre Génie – la part disruptive, la part transgressive – est bien souvent réprimée. Dans ce que j’appelle le Monstre et le Fou, qui sont justement des talents, des obsessions, des convictions et plus largement des façons d’être au monde que vous jugez comme inexprimables car hautement déviantes aux normes que vous avez intériorisées et que votre environnement vous renvoie.


C’est en cela que créer depuis votre Génie disruptif est à la fois tellement jouissif – vous créez sans répression aucune ce qui existentiellement vous comble – et tellement terrifiant. Cela vous donne - au moins dans un premier temps - la sensation de vous arracher à votre corps social. Ou tout au moins d’être prêt à en faire le deuil.


Dévier de la norme est au départ extrêmement coûteuse pour votre Humain terrifié. Votre Moi de surface se demande s’il va pouvoir assurer sa sécurité, sa pérennité s’il se révèle au monde – à travers sa création – tel qu’il est vraiment. Il crève de peur de finir tout seul au fond d’un forêt, brulé sur la place publique (en exprimant son Monstre qu’il réprime d’autant plus qu’il le connait affreusement mal) ou moqué car ridicule, pathétique et méprisable (en osant en l’occurrence créer depuis son Fou). Nous avons collectivement et culturellement codé que la déviance à la norme était synonyme de marginalisation, de punition, qu’elle soit symbolique ou physique.


La norme est partout. Et en même temps nulle part, dans le sens où la norme est un artefact. Une construction sociale. C'est d'ailleurs pour cela que votre Génie disruptif n’en a absolument rien à foutre. C’est votre Humain terrifié qui se préoccupe de la norme par peur du rejet et qui fait barrage à l'expression de votre Génie.


Une partie de mon Génie se situe justement dans la question de la norme et de la transgression. J’ai un radar extrêmement aiguisé sur le sujet.

Quand je rentre dans un environnement, je vois quasi instantanément le paradigme de l’environnement, ses règles du jeu, ses prénotions, ses tabous, et tous les angles morts que la norme empêche d’explorer. Quand je parle avec une personne, je capte tout aussi rapidement si elle parle depuis des normes intériorisées : kinesthésiquement, son énergie est concentrée dans le sommet de sa tête. Comme si elle utilisait 10% de son corps. Car en réalité, ce n'est pas elle qui s'exprime.


Ce sont typiquement des situations qui activent mon Génie. Qui a envie de vous connecter à votre part transgressive. A aller voir ce qui se cache sous les couches de normes intériorisées. Pour vous révéler à vous-même, dans la beauté, la puissance et la profondeur de votre Génie disruptif. Et pour vous permettre d’oser sortir de terre, dans les proportions auxquelles vous aspirez vraiment – votre Œuvre d'Art transgressive.




54 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout