Rechercher
  • Hélène Macaire

En finir avec votre persona !

Dernière mise à jour : 13 juil. 2020

Connaissez-vous le concept de persona ? Pas celui que vous utilisez dans vos ateliers de Design Thinking, non le persona ancien, celui qui nous vient du latin.

Le persona est notre masque (thématique d’actualité s’il en est !). Notre masque social. Celui que nous nous sentons bien souvent obligés de porter, pour "cadrer" avec les différents rôles que nous endossons au gré de nos journées – salarié, manager, entrepreneur, père ou mère de famille, amant, artiste… A chaque rôle correspond des schémas comportementaux attendus. C’est « le garçon de café qui se prend pour un garçon de café » de Jean-Paul Sartre ou « la mise en scène de la vie quotidienne » d’Erving Goffman. Notre persona est donc avant tout déterminé par l’extérieur et la perception que nous en avons.

Tant que notre persona est en adéquation avec nos désirs et aspirations, tout va bien. Ou presque.

Les problèmes arrivent quand notre persona devient trop petit pour nous. Ou désajusté. Nous devenons alors comme phagocytés par notre masque. « Les experts doivent tout savoir », « Je suis manager, je suis sensé être fort devant mes équipes », « Un dirigeant ne devrait pas faire ça »…


En portant un masque, jour après jour, la première personne à laquelle nous mentons, c’est nous-mêmes. Car le fait de prétendre être ce que nous ne sommes pas suppose de consommer de l’énergie pour jouer la comédie. Et cette consommation d’énergie est… énergivore. C’est le prix physique, mental et émotionnel à payer pour maintenir la dissonance cognitive. Pour essayer d’avoir l’air cohérent. Pour « rentrer dans les cases ».

Je suis convaincue que nous choisissons de porter un masque par désir de protection. Parce que nous croyons que nous aurons (au choix) : plus de valeur, plus d’amour, plus de réussite, moins de conflits. Moins d’emmerdes en somme.

Porter un masque revient en réalité à avoir honte de ce que nous ressentons, de ce que nous croyons. De ce que nous avons vraiment envie d’exprimer et de créer. Bref, de qui nous sommes vraiment.

Mais ce que nous faisons plus substantiellement quand nous portons ce masque, c’est que nous nous détachons de notre essence pour nous identifier à une illusion. Nous devenons alors une série de codes sociaux impersonnels. Qui sont tout, sauf nous-mêmes.


Or, la vérité c’est que vous n’êtes pas votre persona. La vérité, c’est que vous êtes un être unique et que vous vous êtes incarné sur cette planète pour explorer votre singularité. Pour faire sortir votre génie des tréfonds des placards. Pas pour copier-coller l’existant. Et certainement pas pour être « normal ».

La vérité, c’est que vous n’avez pas besoin de votre masque. Car votre sécurité et votre valeur n’ont rien à voir avec cet artifice.

Une fois que vous l’avez profondément compris, vous pouvez enfin faire de votre vie une œuvre d’art originale. Respirer. Oser. Disrupter.






69 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout