Rechercher
  • Hélène Macaire

Innovateurs, vous créez un nouveau monde. Assumez-le. Avec délectation.

Dernière mise à jour : 13 juil. 2020

Je réfléchis – expérience personnelle oblige ! – beaucoup sur les questions d’innovation en ce moment. L’innovation est une thématique qui m’a toujours parlé, sur laquelle j’ai travaillé, mais qu'aujourd’hui j'expérimente de manière beaucoup plus singulière.

Quand il innove, l’entrepreneur est dans un processus, comme le dit si bien Schumpeter, de destruction-création.

Destruction d’un certain paradigme, destruction d’une certaine vision du monde, destruction d’une certaine façon de faire, vivre ou penser les choses. L’ancien doit mourir à sa conscience. Il doit avoir perçu les limites de l’existant pour avoir ce désir pulsionnel de faire autrement.

Mais il est aussi dans la création, et pas des moindres : la création d’un nouveau monde. Le sien.

Et là viennent se poser de nombreuses questions, dont deux en particulier que je trouve très intéressantes.

· Comment communiquer mon monde intérieur ?

· Comment fixer mes prix ?

Comment communiquer votre monde intérieur ?

Quand vous innovez, vous créez véritablement un monde nouveau. Très personnel, très subjectif. Et, conséquence de cela, vous n’avez pas forcément les mots pour décrire ce que vous faites. Les concepts et termes habituels deviennent pour partie inopérants. Tout simplement parce qu’ils ne reflètent pas ce que vous proposez.

Je m’en suis rendue compte en commençant à communiquer sur mon nouveau concept de corporate coaching. Si je dois expliquer ce que je vends désormais, je dis que je fais de « la (re)structuration énergétique de business à partir d’un concept, celui de vérité ». Est-ce qu’on a déjà fait de la (re)structuration énergétique ? Peut-être 😊. En tout cas, moi je ne l’ai pas encore croisée sur le marché. Du coup, j’ai dû littéralement inventer cette expression. Qui traduit au mieux l’expérience que je propose. J’ai dû poser un terme sur la méthode originale que j'ai développée : Truth Activation. Parce que je dois pouvoir évoquer par la mobilisation d’un imaginaire nouveau ce que je fais.

Je me retrouve donc à véritablement inventer une nouvelle grammaire, un nouveau répertoire : je raconte que je vous connecte à votre diamant intérieur brut, je vous parle de sortir à l’extérieur de vous-même la tonne de bullshit ingérée, je vous parle de haute et de basse fréquence énergétique, de déclencheurs… Parce que je dois expliquer ce que je fais et qui est autre d’une manière singulière.

Entrepreneurs, quand vous innovez, ce n’est pas seulement un produit ou un service ! C’est plus subtilement l’expression de votre propre carte intérieure par des mots et des concepts nouveaux. Ce qui suppose de vous autoriser pleinement à dire autre chose, aussi bizarre que les termes puissent paraître. Il est normal que ce soit étrange, il s’agit d’un « nouveau très nouveau ».

Comment fixer mes prix ?

Autre question passionnante !

Quand vous innovez, vous passez d’un paradigme de standards ou d’adéquation à des référentiels de marché à un univers de singularité, qui ressemble davantage à celui de l’art ou du luxe.

Vous n’avez plus vraiment de métrique. Car les référentiels de marché ne s’appliquent plus vraiment à vous. Ou en tout cas, vous ne savez plus quoi en faire. Et vous pouvez vous perdre dans des questionnements sans fin du type : comment trouver une correspondance avec les standards de ce qui se fait habituellement ? Est-ce que le prix proposé fait sens ?

En fait, quand vous innovez, votre création devient temporairement ce que j’appelle un « joyau sans valeur ». Il s’agit d’une création unique. Qui a à la fois beaucoup de valeur. Et absolument aucune. Parce qu’elle est tout simplement alien au marché.

Dans ce contexte, le prix devient une décision. Un pur choix. Combien avez-vous envie de vendre votre produit ou votre prestation ? Et comme toujours, vous pouvez prendre cette décision de manière « rationnelle » (en mobilisant des études de marché, de consommateurs potentiels…). Ou intuitive : « est ce que je sens le prix que j’ai envie de proposer ? ». Ou vous pouvez faire un mixte des deux. Your masterpiece, your choice.







48 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout