Rechercher
  • Hélène Macaire

La joie intense de libérer votre monstre.

Avec mes clients, je fais une cartographie de leur monstre.

Je traque – à la manière d’un Sherlock Holmes des profondeurs et avec leur concours – chaque part d’eux-mêmes qu’ils considèrent de manière ambivalente : tant source de jouissance et d’exaltation que particulièrement horrible et terrifiante. Et que, par conséquent, ils enferment, à double tour et avec un cadenas en sus, à l’intérieur.

Sans toutefois véritablement y parvenir. Ou alors en payant un prix personnel extrêmement lourd : être coupé d’une partie d’eux-mêmes. Ne jamais véritablement parvenir à s’aimer et à se sentir en paix, complet. Ne pas être pleinement exprimé. Ne pas s’autoriser à faire sortir, dans leur pleine ampleur, de leurs tréfonds, leur vision et leurs idées disruptives. Par peur de terminer tout seul à l’égard des hommes ou sur le bûcher.

Le monstre intérieur – tant qu’il n’est pas compris et aimé pour ce qu’il est vraiment – génère en nous un mixte d’attraction et de répulsion, d’excitation et de terreur. Une véritable tension.

Et c’est ce qui fait que mes clients vivent douloureusement avec. Qu’ils ne l’utilisent pas pour ce qu’il est vraiment, à savoir une formidable source de créativité, de puissance personnelle sereine et d’amour de soi.

Alors, ces parts, qui sont conceptuellement, émotionnellement et kinésthésiquement extrêmement précises, nous les nommons.

Par le vrai nom que mes clients leur attribuent dans leur psyché : « La grosse dégueulasse », « L’OVNI », « La bitch arrogante et élitiste », « Maléfique », « Le Dragon »… et autres délicieux petits noms doux.

Autant vous dire que nous rions bien à ce moment-là ! Eux un peu jaune, peut-être, car ils se disent qu'ils vont ensuite aller devoir regarder ce qu'il y a dedans et que ça ne va pas être une partie de plaisir (enfin pas uniquement).

Avec mes clients, j’active méthodiquement et un par un leurs morceaux de monstre.

Je les aide à aller au-delà de la terreur, de la répulsion, du dégoût et de l’inconfort que suscitent certains aspects de leur être. Et surtout, je les aide à traverser le voile de peur, le rideau de fumée pour voir ce qu’il y a VRAIMENT à l’intérieur.

Et, une fois passé le désagréable moment de connexion à ce morceau d’ombre refoulé, une fois passée la peur liée à l’exploration de ce truc terrifiant que nous logeons quelque part dans notre cœur ou dans nos entrailles… se produit un moment de grâce : la compréhension profonde de ce qu’est vraiment la partie en question. De ses véritables intentions. De sa véritable nature.

C’est ce que j’appelle tomber profondément amoureux de son monstre. Vous vous réconciliez avec une part de vous-mêmes. Vous avez vidé le jugement que vous attribuiez à tort à cette part de vous. Vous êtes même ébahi, en extase devant ce trésor que vous avez en vous.

« La connasse qui jouit de la souffrance de l’autre » se transforme en « Meneuse vers l’abandon, qui sait comment faire craquer en l’autre ses limitations personnelles ».

« L’OVNI » devient « L’être qui repousse les limites de la conscience humaine et crée du nouveau ».

« La bitch arrogante et élitiste » devient « L’amoureuse du génie humain ».

Vous arrêtez d’être en guerre des tranchées avec vous. De gaspiller une énergie folle à ne pas assumez que vous êtes bel et bien ce monstre, mais pas avec le sens que vous lui avez donné pendant une bonne partie de votre vie.

Et ça, ça vous permet d’aller joyeusement vers la 3e étape…

Avec mes clients, je travaille au fait de créer à partir de leur monstre, dans leur job ou dans leur business.

Activer votre monstre fait bouger les lignes. En dedans et au dehors.

Activer votre monstre transforme le contenu de votre offre, votre façon de communiquer, votre positionnement marketing, votre rôle au sein de votre organisation.

Activer votre monstre libère votre potentiel disruptif, vos idées abracadabrantesques. Vous gardez la joie d’être comme cela, sans en vivre l’inconfort et la terreur. Car vous savez en votre fort intérieur pour quoi vous faites ce que vous faites. Pour quoi vous créez ce que vous créez, aussi atypique ou incompréhensible que cela puisse être. Vous êtes en paix. Enfin.

A chaque fois que je travaille avec un client, je me sens sincèrement honorée de découvrir et de l’aider à activer son monstre intérieur. De découvrir en sa compagnie la beauté de son monde intérieur disruptif, créateur, singulier.

C’est un processus extrêmement jouissif pour moi. Et je le fais avant tout pour des motifs purement égoïstes : rien ne me procure plus de joie, d’intensité et d’orgasme intellectuel que de vivre avec vous cela. De construire avec vous mon paradigme, mon monde. D’en explorer, inlassablement, les recoins.

Mais, de monstre à monstre, vous me comprendrez ! 😉




19 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout