Rechercher
  • Hélène Macaire

Madness Activation. Après le monstre, le fou ?

Dernière mise à jour : 16 nov. 2020

La folie, comme le monstre, correspond à une part de votre génie disruptif. Votre « moi des profondeurs » créateur de votre œuvre singulière. Celui qui porte votre capacité troublante à créer du nouveau à partir de… rien. A bâtir à partir de vos tréfonds quelque chose qui n’existe pas. Qui n’a jamais été pensé ou construit. Qui ne s’est jamais vu.

Activer ces parts géniales et réprimées de vous (car mal comprises et encodées incorrectement dans votre cerveau !) permet de donner de l’ampleur réellement désirée à l’œuvre que vous construisez.

L’équation de libération et d’expression de votre génie disruptif est la suivante :

GENIUS ACTIVATION = MONSTER ACTIVATION + MADNESS ACTIVATION.

Alors plongeons cette fois-ci dans le contenu de votre "dinguerie" !

La folie, comme le monstre, correspond à des parties de vous dont vous vous êtes coupé pour être correct socialement. Simplement le codage énergétique et cognitif est différent.

Le monstre se situe du côté de la transgression de normes encodées comme morales (ce qui sépare le bien du mal). Il est associé à une dialectique terreur – jouissance.

La folie est quant à elle codée du côté de la transgression de normes sociales relatives à la normalité. Elle correspond à la ligne de partage que vous opérez entre le « normal » et le « pathologique », « le raisonnable » et le « dingue », le « rationnel » et l’« irrationnel ».

La folie est associée émotionnellement à une dialectique honte – envie. Honte d’être ce « taré » que vous pensez être. Envie des personnes qui incarnent et jouissent de cette normalité supposée. Enfin, envie, c’est-à-dire désir, d’assumer ces parts de vous – histoire de mieux respirer et d’ouvrir complètement les vannes de votre inspiration profonde.

Dans les deux cas – le fou comme le monstre, il s’agit de vous reconnecter à votre vérité intérieure. Autrement dit de dépasser l’inconfort premier à considérer que vous êtes en réalité ce « fou monstrueux » pour comprendre finement ce qui se cache sous ces étiquettes peu flatteuses. Pour finalement en saisir la beauté et le caractère puissant et merveilleusement créatif. Bref, pour en tomber amoureux et cesser enfin cette guerre des tranchées avec vous-même.

Ce qui est codé en vous dans la « folie » est composé de trois dimensions :

  • Le non rationnel. Vous allez juger et rejeter ce qui en vous, dans vos convictions profondes ou vos capacités, vous apparait comme « irrationnel », , « non cartésien », « déraisonnable »… Vous avez par conséquent peur de passer pour un « bizarre » ou un « perché »... et vous interdisez d'aller explorer ce contenu, qui peut pourtant s'avérer à terme extrêmement fécond et créatif.

  • La grandiosité. Vous allez juger et rejeter ce qui en vous, vous apparaît être de l’ordre de l’exceptionnel, de votre capacité à accomplir des choses révolutionnaires. Vous associez votre conscience de vos talents d'innovateur à une mégalomanie ou à une prétention, et cela vous inhibe.

  • L’obsessionnel. Vous allez juger et rejeter ce qui en vous ce qui vous semble être des comportements « névrotiques » ou « maniaques ». Vous allez porter un jugement extrêmement sévère sur votre fonctionnement cérébral : « ça n’est pas normal de triturer de manière obsessionnelle les mêmes thématiques en permanence »…

Madness Activation vous permet :

  • D’oser suivre vos intuitions bizarres et vos convictions atypiques. D'aller enfin regarder et tester les hypothèses créatives qui vous obsèdent et vous animent.

  • De créer à partir de vos capacités « hors normes » (capacités intuitives ou kinésthésiques particulières).

  • D’aimer votre caractère obsessionnel, car en réalité vous créez votre œuvre à partir de vos obsessions existentielles. Celles que vous rabâchez dans votre tête depuis l’enfance.



26 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout