Rechercher
  • Hélène Macaire

Par-delà le bien et le mal.

Votre monstre n’est pas monstrueux. Votre monstre n’est ni bon ni mauvais.

D’ailleurs, pour y accéder, il va vous falloir, comme le dit si bien Nietzche, voir « par-delà le bien et le mal ». Sortir de la dualité induite par le moralisme.

Votre monstre n’a rien à voir avec le fait de martyriser votre collègue, insulter votre patron ou tuer d’innocentes fourmis. Ça, ce sont des schémas de violence mus par la peur et la colère. Ce que j’appelle nos ombres.

Nos ombres sont nos schémas limitants. Ceux qui nous font entrer dans le triangle de Karpman – le fameux triptyque « Victime – Bourreau – Persécuteur ». Ceux qui nous font trahir nos convictions et nos valeurs, en échange d’une illusoire sécurité ou validation. Ceux qui nous font remettre nos rêves à demain, parce qu’il faut bien être raisonnable.

Quand nous sommes dans nos ombres, nous baignons dans une énergie d’impuissance. Nos émotions dominantes sont la colère, la frustration, le chagrin, voire la rage.

Quand vous connectez vraiment votre monstre pour la première fois, vous n’allez ressentir aucune de ces émotions-là. Je vous le garantis.

Non, ce que vous allez ressentir, c’est une authentique et pure TERREUR. De celles qui vous donnent envie de sortir de vous-même. De fuir sur le champ. « Je ne peux pas être comme ça ». C’est ce que vous vous dites à ce moment-là. Pourquoi ? Parce que le monstre a souvent trait à l’énergie de destruction, de la déviance, du trash, de l’incorrect, de l’incongru, de l’alien. De l'ultra flippant en somme. Et le problème vient du fait que nous assimilons le monstre à une ombre.

Vous avez pourtant diablement intérêt à assumer votre monstre. Embrasser votre monstre – autrement dit vider le jugement moral et la terreur associés à lui – est même la clé vers votre individualisation, notamment professionnelle.

Parce que, passée l’expérience primale de la terreur, vous allez gagner en complétude et en amour de vous-même. Vous allez même entrer dans une dimension jubilatoire et subversive : créer votre œuvre d’art – celle que vous portez en vous depuis toujours – depuis un véritable espace de liberté.

Si vous mourrez d’envie de mettre à mort sans ciller vos ombres et de vivre la terreur et l’excitation de la connexion à votre monstre, alors mon Mastermind Inner Monster est pour vous.


6 places.

2 séances par mois sur 5 mois.

Embarquement en septembre 2020.

See you inside.


Hélène.




50 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout